The last show – février 2018


Voici venu le temps de la pause
Où ces choses qui riment en « ose »
Finiraient bien en névrose
Mais l’avenir reste rose.

Il y a quinze ans tout juste, une aventure musicale a commencé, pas tout à fait par hasard mais sans aucun dessein. J’ai croisé le chemin de quelques musiciens et partenaires, parfois honorée de leur coopération à commencer par All avec qui la suffisance, que nous bannissions de manière égale, n’avait aucune place.

Après un épisode douloureux à la suite duquel j’ai eu droit à une seconde chance (guérison de nodules vocales) j’ai eu grand bonheur à poursuivre avec Olivier avec qui nous avons également eu nos minutes de gloire, alors que de tout cela rien n’était présagé.

Je me souviens de notre première ambition, passer à l’Ange. Y revenir et y être appréciés a été un facteur clé ; j’ai savouré chez Franco cette bienveillance si rare. La Grange Burcklé, salle prestigieuse que je compare un peu à notre Olympia locale, aura été ma scène préférée, face à un public nombreux confortablement assis sur des fauteuils en velours rouges. Et d’autres beaux lieux mulhousiens tels la Chapelle St Jean ou l’église luthérienne, quelques rdv vosgiens comme à Cornimont ou au Rothenbach, jusqu’en Suisse, occasionnellement. Je n’oublierai jamais les montées d’adrénaline au caveau l’Absinthe à Antibes en solo, défi personnel qui plût tant au patron qu’il voulut m’offrir un poste saisonnier. J’espérais, alors que c’était la période du festival de Cannes, que Meryl Streep vienne incognito, déguster la fameuse boisson spiritueuse. Je n’oublierai jamais ma première prestation, le soir de mes quarante ans, la terre avait tremblé. Je n’oublierai pas ma première fête de la musique improvisée dans mon quartier avec mon premier groupe, Les Moissons Tardives. Je me souviendrai de Patrice, venu me chercher ; à partir de là tout avait basculé… que de beaux souvenirs !

Merci aux professionnels, Rose Babylone qui nous a fait confiance pour sa première partie et le couple Zinderstein (VIZ) qui nous a donné l’occasion de partager la scène avec des artistes confirmés. Expériences uniques de régies pros.

Merci à ma famille proche qui a supporté mes sollicitations et excès, tout comme mes amis qui m’ont soutenue et encouragée tels de fervents supporters dont j’avais réellement besoin au début.

Un énorme merci à ma fille Caroline avec qui nous avons réussi le pari fou d’arranger une de mes compos en cd single ainsi que la réalisation d’un conte de noël, tous deux largement vendus au profit de l’Afrique à Coeur. Fierté.

Merci à vous cher public totalement étranger, celui dans les yeux duquel j’ai réalisé ce jeu de séduction qui m’a tant plu, je m’en suis délectée sans détour. Je l’avoue, vous m’avez donné plus que ce que j’attendais et resterez mon meilleur souvenir.

Enfin je souhaite remercier de tout cœur mon dernier partenaire musical, Olivier, pour m’avoir permis d’innover le style musical qui germait en moi, l’accueillant, le validant et l’appréciant.Ceci a largement contribué à mon aboutissement artistique personnel.

Bien entendu, cela ne veut pas dire que mes guitares retourneront dans leur coffre ou qu’elles seront mises en vente dès demain, simplement, nous aurons un rapport plus intime à présent. Il me reste désormais d’autres choses à partager avec elles.

Quelqu’un qui m’aime m’a dit : « il est inconcevable que tu forces au détriment de ta santé, maman ».  Aujourd’hui, je vais être attentive à cela, sans reculer ; avancer. Mon chéri aussi, me soutient, me défend : « fais comme tu le sens… » C’est mon heure, il est temps. Celles et ceux qui me connaissent savent que je ne me laisserai pas sombrer par l’ennui, j’ai suffisamment de ressources et passe-temps qui, certains l’ont déjà remarqué, avaient commencé à prendre le relai…

Autrefois nous chantions, nous partagions
Ce fut le temps des ambitions, de l’ascension
Le temps de vos acclamations
Sans condition, avec passion.
Après mûre réflexion, quelques hésitations
Dernière répétition, fin de la partition…
Point de réorganisation, réorchestration
Là n’est pas la véritable question.
Aucune obligation ni tension
Aucun problème d’harmonisation, de relation
L’heure est à la transition, sans concession
La passation, la succession.
Perfectionniste pleine d’imperfections
Je n’aurais été qu’un pion
Heureuse de ma participation
Au jeu de ma génération.
Je me retourne sans discussion, telle est ma décision.
Imprévisions, anticipation ?
Je garde vos félicitations comme une des satisfactions
Et m’en vais en toute discrétion…

MERCI

VIDEO SOUVENIR :

ou toute la chaîne Youtube

Réponses que je garde au « panthéon » de mes souvenirs :

– Tous ces moments musicaux que nous avons passés en duo acoustique. Le bonheur de voir le public aussi enthousiaste à chacune de nos représentations. J’en garde un souvenir ému. Merci. Bonne route, même si c’est sans la scène (sans la musique, je sais que ce ne sera pas possible pour toi!). Bises. All

– Merci encore de m’avoir fait confiance pour accompagner ton répertoire durant ces quelques années. La formule en duo m’a beaucoup apporté musicalement. Bises. Olivier